FRENCHBATTALION OU LES TONTONS FLINGUEURS

FRENCHBATTALION OU LES TONTONS FLINGUEURS


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Navigation
 Portail                    
 Index    
 Membres       
 Profil
 FAQ
 Rechercher
http://i19.servimg.com/u/f19/11/30/89/50/th/cortan12.jpg

 

 

Halo Creation

Halo Destiny

Xboxyde

JeuxCherche Halo

Bungie Studio

Toms Game Halo


 

 

 


 

Partenaires
Référence francophone sur Halo de Bungie Studios et Microsoft. News quotidiennes, téléchargement, previews, tests, trucs et astuces, démos, patches, forums, annuaire....
Kouaa
Le bottin des forums
Halo Fusion

Tchat Blablaland
ClickHeat : suivez les clics
Tchat Blablaland
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de FRENCHBATTALION OU LES TONTONS FLINGUEURS sur votre site de social bookmarking
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Sondage
que pensez vous du forum?
j'aime beaucoup
39%
 39% [ 15 ]
je kiff grave
18%
 18% [ 7 ]
c'est pas mal
16%
 16% [ 6 ]
pas assez de monde
5%
 5% [ 2 ]
trop peu d actu.
13%
 13% [ 5 ]
bof
5%
 5% [ 2 ]
sont trop vieux ici
0%
 0% [ 0 ]
trop ciblé halo3
0%
 0% [ 0 ]
sans opinion
3%
 3% [ 1 ]
Total des votes : 38

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La génération des Vaisseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flam7
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2309
Age : 117
Localisation : castor et pollux
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: La génération des Vaisseaux   Mar 30 Aoû - 1:11

Pour réorganiser la Terre après l'avènement de l'Ère Nouvelle, l'humanité s'inspirera sans doute largement de son prochain apprentissage à bord des Vaisseaux de l'espace. C'est ce qu'affirme Olivier de Rouvroy dans son prochain livre à paraître d'ici quelques mois et dont l'action se situe plusieurs années après l'avènement de l'Âge d'Or.

Voici, en "avant-première", le début de cette surprenante chronique des temps futurs.




« Au cours des années qui précédèrent le passage à l'an 2000 de l'ancien calendrier, la crainte de "la fin du monde" fut l'occasion d'une vague de désarroi qui perturba une partie de l'humanité terrestre. Mais l'absence avérée de cataclysme d'ampleur planétaire sembla bientôt apporter un cuisant démenti à toutes les anciennes prophéties en rapport avec l'Apocalypse et la fin des temps. Malgré le tsunami de décembre 2004 en Asie, malgré l'enchaînement ininterrompu de petites catastrophes dans de nombreuses régions du globe, malgré les effets avérés de la pollution et du réchauffement climatique, même les médiums et les télépathes qui possédaient les plus grands pouvoirs psychiques finirent par se laisser illusionner.

La plupart d'entre eux se mirent à croire que la venue d'une Ère Nouvelle pourrait devenir un jour réalité sans que l'homme n'ait à modifier fondamentalement ses habitudes et ses comportements ni à affronter une évacuation de la Terre pour la laisser se régénérer. C'est peut-être la véritable raison pour laquelle, malgré les mises en garde répétées et insistantes de certains scientifiques, malgré les promesses et les beaux discours de certains responsables politiques, aucun programme important et efficace en faveur de la sauvegarde de la nature et des équilibres naturels ne fut jamais appliqué ni même envisagé par les différents gouvernements en place. En effet, quoi que l'on en dise et quoi que l'on en pense, les grands médiums sont capables d'influencer et de modeler subtilement les formes-pensées collectives et individuelles du reste de l'humanité.

Notre belle planète continua donc à souffrir en silence et le saccage impitoyable et méthodique de ses richesses se poursuivit jusqu'à la fin de l'année 2012. Les prises de conscience avaient certes commencé à se multiplier, mais le massacre des forêts continuait de s'intensifier, la biodiversité n'en finissait plus de s'appauvrir, de nouvelles espèces animales disparaissaient chaque jour, l'industrialisation poursuivait ses ravages et les ultimes réserves de pétrole continuaient à être sauvagement pillées et gaspillées, entretenant inutilement la pollution et l'asphyxie des chakras de la Terre. Malgré les risques qu'elle présente, l'énergie nucléaire était désormais présentée comme "la solution du futur" : les centrales nucléaires tournaient en permanence à plein régime, sans que qu'aucune véritable solution n'ait été apportée à la primordiale question du recyclage durable des déchets.

Certains en étaient même venus à franchir insidieusement un nouveau pas dans leur mépris des lois de la nature, utilisant la génétique pour tenter de cloner l'être humain. Il était donc en réalité déjà bien trop tard ! Et le compte à rebours définitif avait d'ailleurs depuis longtemps commencé !

Mais nous étions en ces années-là vraiment très candides. Certains d'entre nous continuaient à espérer secrètement que le paradis puisse revenir sur la Terre en un instant, en un clin d'oil, d'un coup de baguette magique. Nous aurions - pourquoi pas ? - fait la nuit un joli rêve, ou bien nous nous serions retrouvés plongés dans une sorte de petite hibernation provisoire... Et un beau matin, nous nous serions réveillés sur une Nouvelle Gaïa. Puis nous nous serions exclamés : « Oh, comme la Terre a changé ! Comme elle est devenue belle aujourd'hui ! Mais comment cela a-t-il bien pu arriver ? »

Ce "beau matin" survint effectivement à la fin de l'été 2012, et tout changea alors pour chacun d'entre nous. Mais ce n'était pas encore l'Âge d'Or : des armadas de Vaisseaux obscurcissaient le ciel des cinq continents ! Il y eut alors ces terribles heures au cours desquelles beaucoup durent abandonner leur corps physique ; puis tout s'accéléra : après que de gigantesques cristaux purificateurs aient été mis en place à la hâte en différents points stratégiques de la Terre pour accélérer les conditions de sa future guérison, notre espace d'accueil de troisième dimension sembla soudain se refermer derrière nous juste avant que les pôles terrestres ne basculent, que les calottes glacières ne se disloquent. À l'instant même où la Terre entamait son Ascension et où l'ensemble de notre système solaire abandonnait sa révolution pléiadienne sur l'orbite d'Alcyone pour rejoindre le système de Sirius, certains d'entre nous se retrouvèrent précipités à bord des Vaisseaux.




La Génération des Vaisseaux.

Nous estimons que la période qui s'est écoulée depuis notre accueil à bord des Vaisseaux Mères correspond à environ cinq années, en terme de temps 3D. Nous sommes quelques dizaines de millions de privilégiés à avoir librement accepté de retourner sur la Terre pour y fonder une nouvelle civilisation. Enrichis de notre expérience à bord des Vaisseaux, nous sommes fiers d'avoir été choisis pour devenir les pionniers du Nouveau Monde. Nous avons conscience que, pour nos enfants et les générations futures, nous resterons à jamais les géniteurs de la nouvelle race, de la nouvelle souche de l'humanité issue des Vaisseaux , et cette pensée réjouit notre âme.

Nous nous souviendrons longtemps de l'accueil chaleureux de nos frères et sours de l'espace, après le tumulte et la confusion de cette terrible journée qui marqua la fin de l'Ancienne Époque. Nous nous souviendrons des vibrations de paix et de guérison ressenties tout au long de notre séjour à bord des astronefs. Nous nous souviendrons aussi de leur immensité, de leur confort, de la beauté merveilleuse de leurs multiples salles et lieux de rencontres : partout cette même sensation de bien-être et de liberté retrouvée, partout cette impression d'appartenir à un univers paradisiaque et ensoleillé, à chaque instant un véritable bonheur à l'état pur... Mais nous nous souviendrons surtout de nos échanges cordiaux et fraternels avec tous les êtres rencontrés, qu'ils viennent de la Terre ou d'autres régions de l'Univers.

Les frères et les sours de l'espace qui nous ont accueillis sont pour la plupart des êtres humains comme nous. Leurs yeux brillent d'une intelligence lumineuse et pénétrante, mais ils savent aussi se montrer pleins d'amour, de gaieté et d'attentions délicates. Avant même que nous ayons à formuler la moindre demande, ils mettaient à notre disposition ce que nous désirions et ce dont nous avions besoin. Tout semblait disponible en abondance.


De nombreux habitants de l'espace sont des humains comme nous. Les Vénusiens sont d'une beauté extraordinaire.


Au début de notre séjour, la priorité avait été donnée à la guérison, à la mise à niveau vibratoire de nos organismes épuisés par leurs efforts d'adaptation à notre nouvel environnement et par leur brusque astreinte à de hauts niveaux de fréquences. Au fur et à mesure que nous nous acclimations à l'énergie des Vaisseaux, nos corps physiques semblaient devenir plus lumineux, notre intelligence plus vive et mieux structurée. Nos besoins en sommeil et en nourriture ne cessaient de diminuer, notre perception s'élargissait, il nous arrivait désormais de voir sur différents plans simultanément, et certains acquirent en quelques semaines la faculté de voyager en pensée ; ils rendirent ainsi visite à différentes planètes et civilisations éloignées de notre galaxie.

Plusieurs d'entre nous profitèrent également de l'opportunité qui leur était offerte d'étudier l'histoire de la Terre dans les Archives Akashiques universelles. Ils en furent ébranlés, mais le spectacle de cette succession ininterrompue de tragédies les renforça intérieurement, car l'histoire de notre humanité est aussi éprouvante que riche en enseignements. Ce n'était plus de toutes façons qu'une histoire ancienne : l'élévation de notre niveau de conscience fut rapidement suffisante pour que toutes nos antiques rivalités, toutes les motivations égoïstes qui nous avaient jadis poussés à nous déchirer, s'éteignent à jamais. Seule existait désormais cette extraordinaire joie de partager et de travailler tous ensemble dans l'enthousiasme à la future reconstruction de notre planète. C'était comme si nous, les rescapés de l'Ancienne Terre, étions nés une deuxième fois dans un nouveau corps, un corps collectif tout habillé de lumière !

Quelle euphorie nous habitait lors des préparatifs à bord des Vaisseaux ! car nous avions bien vite compris que c'est à partir des débats qui s'y dérouleraient, des décisions qui y seraient prises et des programmes qui y seraient planifiés, que la civilisation de la Nouvelle Terre à laquelle nous aspirions tous depuis si longtemps dans l'ancien monde, pourrait finalement voir le jour.

Les séances d'information et de planification à bord des Vaisseaux avaient lieu dans de grands atriums spécialement aménagés à cet effet. Laissez-moi vous décrire l'un d'entre eux. La pièce était circulaire et présentait un diamètre d'environ cent cinquante mètres ; elle ressemblait d'une certaine manière à un amphithéâtre. La majeure partie de l'espace en était occupée par des rangées de confortables fauteuils disposées en gradins et permettant une vision claire du centre de la salle. Ces sièges étaient d'un bleu très proche de celui du ciel, et les murs réfléchissaient partout une lumière dorée. Dès qu'elles étaient refermées, on ne discernait plus les portes ; elles semblaient alors comme absorbées par les murs et restaient totalement invisibles. Leur mécanisme d'ouverture était entièrement contrôlé par la pensée, suivant une application de l'énergie du cristal, dont on nous expliqua le fonctionnement au cours de l'une de ces réunions. Le plafond, en forme de dôme, était admirablement peint ; il évoquait l'Univers et les mouvements planétaires au sein des différents systèmes solaires.

C'était vraiment une très belle salle, conçue spécialement pour harmoniser les énergies des participants. Une musique d'une pureté indicible y était diffusée avant chaque réunion, suivie d'une courte méditation collective. Au moment de prendre la parole, les intervenants, qui étaient parfois des habitants du Vaisseau, mais parfois aussi des frères et sours venus nous rejoindre d'autres secteurs de notre galaxie, se plaçaient à l'intérieur d'un cercle blanc incrusté dans le sol au centre de la pièce et destiné à faciliter les connexions télépathiques entre l'orateur et l'assistance. Chaque participant pouvait dès lors intervenir à tout moment : il lui suffisait de formuler intérieurement son souhait d'exprimer un commentaire, et grâce à la magie de l'interconnexion télépathique, la parole lui était automatiquement accordée au moment le plus opportun, sans qu'aucune interruption ni aucune polémique ne soient jamais nécessaires.

Dès nos premières réunions, la philosophie, la morale et les Lois universelles qui régissent le Cosmos et ses habitants furent évoquées de manière simple mais complète. Nos frères d'outre-espace n'avaient pas besoin d'insister lourdement, et chacun d'entre nous réalisait facilement que ces Lois lui étaient en fait connues depuis longtemps, qu'à travers les siècles et les millénaires qui avaient jalonné l'expérimentation de l'humanité jusqu'à l'évacuation finale de la planète, elles avaient déjà à maintes reprises été enseignées par nos Maîtres spirituels et nos Instructeurs, mais que chaque fois notre ego avait cherché et fini par trouver des prétextes pour pouvoir les contourner et les bafouer.

Ces Lois définissent des règles de conduite. Elles peuvent être divisées en trois groupes : les Lois d'Expression, les Lois de Connexion et les Lois d'Harmonisation.

Les Lois d'Expression nous expliquent comment donner forme à nos pensées et à nos désirs, sur quels plans de la réalité nous nous situons, et comment y exercer notre pouvoir créateur et formateur. D'une certaine manière, elles concernent ce que nous appelions jadis "la technologie". Leur connaissance implique la maîtrise de l'énergie libre, et nous permet de répondre concrètement à toutes les questions liées à l'agriculture, aux transports, à la santé, au confort, au bien-être et à l'amélioration des conditions de vie.

Les Lois de Connexion nous permettent de mieux nous situer nous-mêmes par rapport à l'Évolution. Elles incluent le karma qui détermine notre destinée et se réfèrent à la Science du Développement Spirituel et à la Connaissance des relations entre les différents plans d'existence.

Quant aux Lois d'Harmonisation, elles nous montrent comment nous comporter les uns envers les autres. Elles nous expliquent quelle attitude avoir envers l'ensemble des créatures qui peuplent l'Univers : les élémentaux, les devas, les animaux, les arbres, les humains, les Maîtres de la Hiérarchie, les habitants des différents mondes et des différentes dimensions. Elles appartiennent au domaine de la Science sociale et politique.

Les Lois d'Harmonisation sont multiples, mais elles dépendent d'un Principe unique qui est le suivant : ne jamais empêcher une créature ou un groupe de créatures de poursuivre librement leur évolution. Nous devons laisser chacun libre d'évoluer. C'est un Principe qui régit l'ensemble du Cosmos, et c'est ce Principe que nos frères des Vaisseaux nous ont d'abord enseigné, afin qu'il devienne la base et le fondement des rapports entre les individus sur la Nouvelle Terre.

Certains parmi ceux qui avaient eu des responsabilités politiques ou administratives dans l'Ancienne Époque et qui avaient ensuite participé aux réunions organisées à bord des Vaisseaux, avaient fort justement fait observer que ce Principe ne se réfère pas exactement à la notion de liberté, mais à une notion un peu différente, qui avait jadis été baptisée "libre-arbitre". Une terre de libre-arbitre n'est pas encore une terre de liberté : la liberté implique un état vibratoire dans lequel aucune pensée, aucun acte ne peut plus avoir de conséquences négatives ; le libre-arbitre signifie quant à lui que chacun doit évaluer les conséquences de ses choix au niveau de la communauté d'âmes à laquelle il est lié, afin qu'aucun ne devienne source d'iniquité. Le libre-arbitre n'est pas la liberté, car la liberté est d'une essence incompatible avec les cinq premiers plans d'existence. Même dans l'octave fréquentielle extrêmement rapide de la cinquième dimension, le libre-arbitre nous impose une limite, celle de ne rien entreprendre qui puisse porter préjudice à quiconque et de quelque manière que ce soit.

Ceux d'entre nous qui se trouvaient à bord des Vaisseaux et qui n'avaient jamais pris le temps, au cours de leurs expérimentations passées sur l'Ancienne Terre, de se préoccuper de ces choses, pensèrent tout d'abord qu'il s'agissait là d'un Principe très simple à comprendre et à respecter. Mais dès qu'ils eurent commencé à en étudier les multiples implications, ils réalisèrent que son application entraînerait inévitablement des changements politiques et sociaux considérables sur la Nouvelle Terre : désormais, dans la nouvelle économie, il ne serait plus question d'exploiter la Terre ni de prélever sur les richesses de quiconque ; le nouveau système économique devrait impérativement être basé sur une croissance équitable, un développement dans le partage, la fraternité et le respect de la nature. Quant au nouveau système politique, il devrait fatalement proposer un nouveau type de gouvernement, non plus un gouvernement confisquant le pouvoir au profit d'une minorité, mais un gouvernement de Sages investi d'une autorité spirituelle au service de l'ensemble de la collectivité. Il ne serait plus jamais question de décisions unilatérales ni de justice arbitraire. Les législateurs deviendraient de véritables "Serviteurs de la Justice", chargés d'organiser le fonctionnement de la société de telle manière que chacun puisse participer à la prospérité tout en demeurant libre d'assumer son évolution selon ses propres choix, dans le respect de la nature, de l'environnement et de la vie sous ses différentes formes. Et de fait, la Synarchie qui vient d'être mise en place sur la Terre répond exactement à ces nouveaux critères d'organisation de l'autorité et du pouvoir politiques.




Nouveaux critères de temps et nouvelle organisation géopolitique

Malgré l'illusion d'une accélération de plus en plus rapide, le temps terrestre, le temps de troisième dimension resta jusqu'en 2012 en décalage important par rapport au temps cosmique. Lors de son Ascension à la fin de l'année 2012, notre planète combla en une infime fraction de seconde ce décalage entre l'échelle de temps humaine, qui correspondait à notre système d'autrefois établi à partir du nombre de journées nécessaires à la Terre pour accomplir sa révolution autour du Soleil, et le temps cosmique, basé sur la révolution des différents systèmes solaires autour de leur Centre galactique, et au niveau duquel quelques milliers ou même quelques millions d'années terrestres ne représentent pas une durée très significative.

C'est d'ailleurs ainsi que la Terre s'ouvrit la possibilité de cicatriser et de guérir en un instant toutes ses blessures. L'hypothèse de la traversée, en l'an 2012 de l'ancien calendrier, d'un seuil spatio-temporel critique alors défini sous le nom de "Point Zéro", était particulièrement redoutée par certains chercheurs, notamment ceux qui avaient étudié les effets de l'accélération de la Résonance magnétique terrestre dite "de Schumann". Le franchissement de ce point critique se produisit en effet quelques jours après l'évacuation, mais, contre toute attente, il eut pour principal effet la guérison instantanée et quasiment miraculeuse de toutes les pollutions et nuisances accumulées par l'homme sur la Terre. Au moment du basculement dans la nouvelle octave fréquentielle, tout fut brutalement réaligné selon un nouveau rapport énergie-espace-temps, à l'exception des déchets issus de l'industrie nucléaire.

En un laps de temps infime, équivalent à trois ou quatre années sur notre ancienne échelle, Gaïa acheva sa mutation et devint un Être neuf, aux cellules entièrement renouvelées. Durant notre séjour à bord des Vaisseaux, une nouvelle végétation s'est formée, offrant aujourd'hui à l'humanité de nouveaux espaces habitables, de vastes étendues boisées et fleuries où l'eau est pure, coule en abondance, et où le climat est tempéré et agréable sur l'ensemble de sa surface. Seul subsistait le problème des déchets nucléaires ; ils ont finalement pu être rassemblés puis transportés par Vaisseau jusqu'à une planète appartenant au système de Delta du Sagittaire, où ils seront progressivement traités et transformés en pure énergie ignée.

À l'issue de notre transmigration dans l'espace, nous avons nous-mêmes considérablement changé : nos corps ont retrouvé leur santé, leur vitalité et leur résistance, comme aux premiers temps de l'Atlantide. Enrichis de cette extraordinaire expérience collective nous sommes TOUS devenus des êtres profondément spirituels, unis par un véritable idéal de fraternité. Les anciens clivages nationaux, ethniques, linguistiques et religieux ont à présent perdu toute raison d'être et toute signification. Le Soleil se lève désormais à l'ouest, la ligne de l'équateur a rejoint l'axe polaire et les traces des anciennes frontières géographiques ont totalement disparu. Même si, au début de notre exil forcé à bord des Vaisseaux, nous avions souhaité retrouver notre ancien pays, tel qu'il était au début du XXIème siècle de l'Ancienne Ère, cela eût été impossible, car, à l'instant précis de son Ascension, l'Être de la Terre cessa de proposer à l'humanité toute forme d'expérimentation basée sur les anciens repères tridimensionnels.

Confrontés à cet espace planétaire vierge et inconnu, nous étions au début comme des enfants absorbés dans la contemplation d'images féeriques. Les terres semblaient riches et accueillantes. Les régions glacées et désertiques avaient disparu ; de magnifiques arbres aux formes généreuses offraient partout à nos regards émerveillés des fruits aux saveurs exquises dont quelques uns suffisaient à nous nourrir.


Nous étions au début comme des enfants absorbés dans la contemplation d'images féeriques.


Sans repères ni comparaisons possibles avec la planète que nous avions connue avant l'Ascension, nous avons d'abord voulu nous créer de nouvelles structures de vie, d'accueil et d'échange. Il a donc été décidé de commencer par le commencement et de nous bâtir des maisons. Tous les problèmes liés à l'insécurité que nous avions générés et subis à la fin de l'ancienne Ère ont bien sûr disparu. Et comme cela se passe sur toutes les planètes habitées au-delà de la quatrième dimension, la lumière est devenue le principal enjeu de la nouvelle architecture. Avec l'aide de nos frères de Vénus, des structures en polycristal ont donc été assemblées et montées sur des socles magnétiques pivotants, afin que chacun puisse disposer d'une petite maison ouverte à la lumière et orientée en permanence vers le Soleil.

Mes premières années vécues sur la Nouvelle Terre m'ont donné l'impression d'une époque vraiment "héroïque ", qui n'est pas sans rappeler certaines épopées vécues par nos ancêtres bien des décennies avant l'évacuation de la planète. La Nouvelle Terre a d'abord été pour nous un chantier gigantesque, qui ne comptait pas moins de 150 millions d'habitations de cristal en construction ! Mais contrairement à ce qui s'était produit naguère, lors de la colonisation de l'Amérique ou de l'Australie par exemple, pas une goutte de sang humain n'a cette fois été versée, pas un effluve de colère n'a atteint ce nouvel Eldorado et tout s'est déroulé dans la plus parfaite harmonie.

Les hommes et les femmes se réunissent désormais le matin pour prier et méditer face au Soleil levant. Ils consomment en silence un repas frugal, puis les travaux commencent en musique. Les Vénusiens qui nous ont aidés étaient eux-mêmes assistés de Vegans ayant, comme nous, transité par les Vaisseaux Mères, parfois aussi d'architectes de la Confédération accourus par leurs propres moyens de Procyon et de Murzim.

Certains, dont je fais partie, ont décidé, dès le départ de cette nouvelle aventure, de vivre un peu en retrait des autres, afin de privilégier le travail méditatif et l'exploration de notre nouvel environnement multidimensionnel ; la plupart se sont regroupés par affinité vibratoire et ont entrepris la construction de petits villages d'une cinquantaine d'habitants. Il a en effet été décidé dans les Vaisseaux qu'il n'y aurait dorénavant aucune grande ville à la surface de la Nouvelle Terre.

À la fin de l'Ancienne Époque, une grande partie de l'humanité vivait encore confinée dans la peur et la misère, dans de sordides cités-dortoirs, à l'intérieur de cages bruyantes et minuscules auxquelles on donnait malgré tout le nom "d'appartements". Cette expérience, qui avait épuisé nos systèmes nerveux, a laissé des souvenirs très pénibles dans notre mémoire collective. Le retour à une telle forme d'urbanisme semble d'autant plus improbable que les mentalités et les conditions d'environnement ont totalement changé. Avant de quitter les Vaisseaux, nous avons néanmoins pris l'engagement solennel de ne plus jamais construire de grandes agglomérations.

L'élargissement de nos centres de perception fait que l'ensemble de la surface de la Terre nous semble d'ailleurs maintenant minuscule, et il nous paraît vraiment impensable de mettre en place un type d'architecture qui ne ferait qu'en réduire et en limiter davantage encore la perspective, favorisant le retour possible au malaise que nous ressentions jadis, avec ce sentiment que nous éprouvions parfois de n'être que de misérables petites créatures isolées et perdues au sein d'un océan d'indifférence.

Étant désormais connectés intérieurement en permanence les uns avec les autres, nous n'avons de toutes façons plus besoin, comme autrefois, de vivre constamment ensemble pour nous sentir intégrés à la nouvelle société. Car notre société est bel et bien devenue multidimensionnelle. L'objectif des frères et sours de la Confédération est d'ailleurs de faire de Gaïa un lieu d'échanges et de rencontres interplanétaires ; elle est appelée à devenir rapidement une destination privilégiée pour de nombreux citoyens du Cosmos, en provenance de multiples dimensions.


L'objectif des frères et sours de la Confédération est de faire de Gaïa un lieu d'échanges et de rencontres interplanétaires

Il a malgré tout été jugé opportun de diviser l'espace en petites collectivités territoriales, avec à leur tête un administrateur délégué par les Hiérarques qui remplacent à présent nos anciens gouvernements, la démocratie ayant été définitivement abandonnée au profit d'un système synarchique. L'autorité politique est désormais confiée à un Triumvirat désigné par une assemblée de Confédérés. Mais c'est une autorité essentiellement spirituelle. Le pouvoir politique proprement dit en est une émanation ; il appartient à sept Pontifes nommés par les Triumvirs, et dont la mission principale consiste à faire appliquer sur la Terre les Principes et les Lois Cosmiques en vigueur au sein de la Confédération.

Des administrateurs, tous volontaires pour cette tâche, servent de relais entre le pouvoir pontifical et les habitants des communautés dont ils ont la charge. Ils sont à la tête de douze grandes régions, correspondant chacune à l'un des douze chakras principaux de la Terre. Les administrateurs utilisent ces vortex pour réguler les échanges d'énergie, contrôler les communications et faciliter les échanges interdimensionnels.

L'une des principales missions des administrateurs concerne la gestion de ce que nous appelions autrefois "les transports". Car il n'est évidemment plus question de transports, au sens où l'on entendait jadis cette notion. L'accès de l'humanité à l'énergie libre a profondément bouleversé tous les systèmes de communication. Il n'y a plus désormais ni bruit, ni pollution, ni encombrements gigantesques, et il ne se produit plus jamais d'accidents meurtriers. En fait, la nouvelle organisation mise en place empêche tout accident de survenir, car elle s'intègre à la Conscience de l'Unité Cosmique, dont elle est l'expression directe. Dans la réalité multidimensionnelle, tout accident, toute maladie, toute perturbation ne peuvent résulter que d'une perte passagère de cette Conscience de l'Unité, que d'une déconnexion de cette chaîne sans fin qui fait de nous un maillon et une cellule du Grand Être Cosmique.

Dans cette approche unitaire, tout ce qui est à la disposition du Créateur est à la disposition de chacune de ses créatures exactement dans la même quantité, c'est-à-dire sans limites. L'énergie n'est elle-même qu'un aspect de l'Unité : elle se trouve en réalité présente partout, dans n'importe quel plan d'existence, dans n'importe quelle dimension et dans n'importe quel schéma d'expérimentation. À bord des Vaisseaux, les techniciens de l'espace qui étaient intervenus lors des réunions de préparation, nous avaient expliqué que ce que nos savants étaient sur le point de découvrir à la fin de l'Ancienne Époque, et que nous avions alors appelé "l'énergie libre", fait en réalité appel à la puissance de la pensée consciente appliquée à l'énergie disponible à l'intérieur de son propre vortex spatio-temporel. La pensée correctement dirigée est capable d'induire un léger déséquilibre dans les grands cycles d'ondes qui se propagent à partir de la Roue Cosmique Centrale. Une ligne de force est ainsi induite, qui génère à son tour un effet anti-gravitationnel, ce qui peut entraîner différentes manifestations aussi inexplicables les unes que les autres selon la logique tridimensionnelle : accélération ou décélération de la fréquence porteuse d'un objet, changement d'octave fréquentielle et donc passage contrôlé d'une dimension à l'autre, lévitation, téléportation, vision multidimensionnelle. C'est ainsi que les Vaisseaux de l'espace voyagent à travers les univers et à travers les dimensions. Ils utilisent de vastes réseaux de vortex dont on nous a expliqué qu'ils se comptent à raison de un pour cinq univers, accélérant et décélérant grâce à d'harmonieuses combinaisons de formes-pensées émises par leurs occupants.

C'est en effet au niveau de la pensée que les flux d'énergie sont régulés. C'est pourquoi les administrateurs volontaires finalement sélectionnés par le Conseil des Synarques, ont été choisis principalement en fonction de leur degré d'aptitude à maîtriser leurs propres pensées. Ils gèrent à présent l'ensemble des flux interdimensionnels qui parcourent la Nouvelle Terre.

Pour que tout fonctionne correctement et que notre système de communications puisse accueillir le trafic intergalactique, les administrateurs ont reçu pour mission prioritaire de planifier l'aménagement des zones habitables. Elles ont été réparties selon des cercles concentriques disposés autour des principaux chakras de la Terre, les villages étant installés à proximité des portes interdimensionnelles et des vortex énergétiques, et les habitations isolées à la périphérie. Tous les réseaux de communication ont été construits à partir de ce schéma d'occupation des sols. La plupart des véhicules qui les empruntent ont été conçus selon les principes de l'anti-gravitation. Ils ne sont donc pas limités en vitesse et peuvent théoriquement atteindre celle de la lumière, mais l'interconnexion des consciences fait qu'il ne peut jamais se produire d'accident. C'est uniquement en phase de matérialisation dans un espace-temps tridimensionnel, que ces engins deviennent vulnérables. C'est la raison pour laquelle plusieurs mini-vaisseaux de reconnaissance avaient pu être immobilisés et "capturés" avant la fin de l'Ancienne Époque.

Dans la nouvelle réalité multidimensionnelle, les maisons, les villages, les jardins et les espaces de loisirs peuvent aujourd'hui facilement être créés par la puissance de la pensée, et toute la subtilité du travail des administrateurs consiste à canaliser cette puissance formatrice des humains, totalement inédite pour eux, en les amenant à privilégier désormais des choix compatibles avec leur nouvel environnement. Il y eut, dans les premiers temps, quelques difficultés d'adaptation aux méthodes préconisées par les émissaires de la Confédération. Mais plus encore que la patience dont ils ont su faire preuve, c'est leur merveilleux humour qui semble avoir accompli les prodiges les plus remarquables. Et jusqu'à ce jour, l'harmonie a toujours été préservée.

Nous sommes d'ailleurs persuadés que nos enfants réussiront encore bien mieux que nous à développer cette belle harmonie que nous maintient désormais en permanence soudés dans l'Unité du Père Céleste.

Béni soit Son Saint Nom ! Béni soit-Il ! »

Extrait du prochain livre d'Olivier de Rouvroy
"L'avènement de l'Âge d'Or"
(à paraître courant 2008)
ÈRE NOUVELLE - Octobre 2007






Voir également sur notre site :

notre dossier consacré aux missions extraterrestres auprès de l'humanité




_________________
souviens toi que tu es mortel memento mori
Revenir en haut Aller en bas
http://frenchbattalion.wifeo.com/index.php
 
La génération des Vaisseaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récupération d'un reste d'un Yucca
» L'opération escargot
» Toiture végétale et récupération d'eau de pluie ?
» Ration d'hiver du vieux cheval
» PORTES OUVERTES "opération séniors" les 31 juillet et 1er aout!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FRENCHBATTALION OU LES TONTONS FLINGUEURS :: les portes de l'ére nouvelle :: Nouvelle terre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: